Validation des Acquis de l’Expérience

Introduction

La Validation des Acquis de l’Expérience ou VAE est un droit inscrit dans le code du travail.
Si vous souhaitez :
Acquérir tout ou partie d’un diplôme, d’un titre professionnel, d’une certification
Justifier d’un niveau académique et être reconnu à ce niveau afin d’évoluer.
Accéder à un cursus de formation, ou un concours exigeant un niveau spécifique
La VAE vous concerne…
Tous les diplômes et titres professionnels  figurent dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)
La durée minimale de l’expérience exigée (professionnelle ou non) est de trois ans.

Objectifs

Apporter un appui méthodologique au candidat à la VAE dans l’élaboration du  dossier (Livret II) et dans la préparation  de la soutenance de son projet devant le jury de validation.

Faire en sorte que le candidat s’approprie son parcours professionnel et personnel, légitime sa démarche de reconnaissance à ses propres yeux, défende au mieux son projet devant le jury de VAE.

Contenus
  • Accueil et confirmation du choix de la certification et de sa pertinence au regard de l’expérience du bénéficiaire, et de son engagement dans la démarche d’accompagnement
  • Exploration du parcours dans ses étapes , ses continuités, ses ruptures. Les freins et les moteurs à l’apprentissages
  • Explicitation et analyse des activités exercées, en lien avec la certification visée
  • Focus sur les compétences concernées par le référentiel métier
  • Appui à la formalisation du dossier présenté au jury VAE. Travail sur le passage à l’écrit, utilisation du vocabulaire et formulations appropriés.
  • Préparation du candidat à l’entretien avec le jury, ou,  le cas échéant à la mise en situation professionnelle.
Modalités

8 entretiens d’1h30 et 2 séances de préparation à l’oral, répartis sur 6 mois

Informations complémentaires et financement

Tout salarié peut bénéficier de ce congé sans condition d’ancienneté.

Cas particulier du contrat à durée déterminée (CDD)

Le salarié en CDD peut en bénéficier sous réserve de remplir les conditions d’ancienneté suivantes/

  • 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié quelle qu’ait été la nature des contrats successifs au cours des cinq dernières années,
  • dont 4 mois, consécutifs ou non, en CDD, au cours des 12 derniers mois.

Durée du congé

La durée maximale du congé pour VAE correspond à 24 heures de temps de travail (soit l’équivalent de 3 jours), en une ou plusieurs séquences.

Attention : une démarche de VAE signifie que le salarié doit prévoir un temps de travail personnel, pour se préparer, en dehors du temps de congé accordé.

Autorisation d’absence

Demande Pour obtenir ce congé, le salarié doit faire parvenir à son employeur une demande d’autorisation d’absence au moins  60 jours avant le début des actions de VAE.

Cette demande doit préciser :

  • le diplôme, le titre ou le certificat de qualification visée,
  • la date, la nature et la durée des actions,
  • ainsi que la dénomination de l’autorité ou de l’organisme qui délivre cette certification.

Réponse de l’employeur

L’employeur est tenu d’accepter le congé mais peut invoquer des raisons de service pour le reporter.

Dans les 30 jours qui suivent la réception de la demande, il doit faire connaître par écrit son accord ou les raisons de service motivant le report de l’autorisation d’absence.

Ce report ne peut excéder 6 mois à compter de la demande.

 

Prise en charge du congé

Le congé pour VAE peut être pris en charge par les organismes compétents pour le financement du congé individuel de formation (OPACIF).

Le salarié peut leur demander la prise en charge des dépenses liées à son congé.

Il a droit au maintien de la rémunération.

L’OPACIF rembourse à l’employeur la rémunération que celui-ci continue à verser.

Il peut prendre en charge les autres frais engagés (frais de dossier, de transport, d’hébergement, etc).

Cas particulier du contrat à durée déterminée (CDD)

Le salarié en CDD a le droit à une rémunération égale à un pourcentage du salaire moyen brut perçu au cours des 4 derniers mois en CDD.

Statut du salarié

Le congé pour VAE est assimilé à une période de travail effectif.

Le bénéficiaire conserve  tous ses avantages et obligations liés à son statut de salarié (protection sociale, droits à l’ancienneté, etc).

Obligation d’assiduité

Le bénéficiaire doit présenter une attestation de fréquentation effective fournie par l’autorité ou l’organisme habilité à délivrer la certification.

Retour dans l’entreprise

Au retour dans l’entreprise, l’employeur n’a pas l’obligation de reconnaître la qualification acquise (sauf engagement conventionnel ou contractuel) par le salarié.

 

Situations particulières

Congé pour VAE pour les travailleurs temporaires

Dans ce cadre, le temps passé en congé pour VAE est assimilé à un temps de mission.

Congé pour VAE réalisé hors du temps de travail

Tout salarié, remplissant les conditions requises, peut prendre un congé pour effectuer une VAE, en tout ou partie, en dehors du temps de travail.

Lorsque la VAE est effectuée totalement en dehors du temps de travail, l’autorisation d’absence délivrée par l’employeur n’est pas requise.

Seule la demande de prise en charge financière auprès de l’OPACIF est à effectuer.

Cabinet Conseil

En Transitions Professionnelles

40 ter rue Olivier Metra

75020 Paris

Tel. 01 47 00 10 97

clip-cbc@orange.fr

Métro Jourdain ou Place des fêtes

Bus 48 ou 60 arrêt Place des fêtes

Bus 26 arrêt Ermitage